La France, leader mondial dans la lutte contre l’agriculture problématique.

Gilles Berdugo
3 min readAug 25, 2021

--

  • La France est depuis longtemps reconnue comme modèle d’économie agricole.
  • Le 20 juillet dernier, le gouvernement a rédigé un nouvel article de loi, l’article 62, (appelé le plan éco-nitrogène) en vue d’améliorer l’impact environnemental de l’agriculture en France.

L’impact environnemental de la nourriture et de l’agriculture :

L’agriculture est une source importante de pollution, pouvant être grandement réduite grâce à une meilleure régulation des méthodes de production. La nourriture est responsable de plus d’un quart des émissions de gaz à effet de serre .

  • La moitié de la surface de la terre habitable dans le monde est utilisée pour l’agriculture.
  • 70% de l’eau potable est utilisée pour agriculture.
  • 78% de l’eutrophisation de l’eau (pollution des voies maritimes par un surplus de nutriments) est causée par l’agriculture.
L’impact environnemental de la nourriture et de l’agriculture — par Gilles Berdugo

La France est l’un des pays proposant une agriculture plus durable :

Face aux Etats-Unis et à l’Angleterre notamment, la France semble être un des meilleurs élèves.

  • En 2018 la France a été nommée le pays à l’agriculture la plus durable au monde, suite aux mesures mises en place afin de réduire le gaspillage, grâce à la promotion d’un mode de vie sain et l’adoption de technique d’agriculture durable.
  • Depuis 2016, les supermarchés doivent redistribuer leurs invendus à des organismes de charité afin d’éviter le gaspillage non-nécessaire. Bien que cette initiative ne soit pas totalement respectée, il s’agit d’un grand pas en avant.
  • Chaque année, les consommateurs français gaspillent environ 67 kg (considéré comme plutôt faible au niveau mondial, mais restant un taux toujours bien trop haut). Représentant le poids moyen d’un labrador adulte.

Les nouvelles lois françaises visent les fertiliseurs et les menus à base viande dans les écoles.

  • Un ensemble de lois impactant l’agriculture sur le long terme ont été mis en place, avec pour objectif de réduire les émissions de Co2 — https://www.euractiv.com/section/agriculture-food/news/frances-climate-law-takes-aim-at-fertilisers-meat-on-school-menus/.
  • La réduction de fertiliseurs au nitrogène est censée réduire les émissions de protoxyde d’azote de 15% d’ici 2030, ainsi que les émissions d’ammoniac de 13% d’ici 2030 (comparé aux taux de 2005).
  • 78% de l’eutrophisation de l’eau de source (pollution des voies maritimes par un surplus de nutriments) est causé par l’agriculture.
  • Encourager plus de menus végétariens dans le contexte des repas scolaires, en proposant des options quotidiennes d’ici 2023.
  • Meilleure valorisation des qualités de l’agriculture et de ces impacts sur l’économie.
  • Meilleure conservation des arbres et haies.
  • Les agriculteurs devront payer une taxe s’ils n’arrivent pas à réduire leurs émissions.
  • Meilleure coordination avec les directives européennes d’agriculture.
  • Réforme agricole commune appelée les éco-schémas.

Conclusion :

Le chemin est encore long, mais si le nombre pays adoptant ce type de politique augmente, et si une pression supplémentaire est exercée sur les agriculteurs, un grand pas sera réalisé vers une agriculture plus responsable.

--

--

Gilles Berdugo

Eco-friendly globetrotter seeking to make the world a greener place and creator of https://facilementecolo.com/